Cette année Quelle route ? ***>
Cette année...
Quelle route ?
***>
 Cette année Quelle route ?

forum blog musique littérature

été lotois littéraire en 2014

...
Stéphane Ternoise, absent des salons du livre, présent en livres
L'été avec Stéphane Ternoise...

Le point final de l'oeuvre de Stéphane Ternoise est peut-être placé.
Cette perspective, finalement, ne le choque pas... "C'est ainsi...
Je ne vais pas me lancer dans une ode à l'André Chénier sur l'échafaud et laisser croire que j'avais encore tant de choses à dire...
L'aventure Stéphane Ternoise fut belle... mais il n'y a pas de réelle place pour l'indépendance de ce pays..."

Loin des écrans, Stéphane Ternoise est loin de tout cela... Il s'occupe de son jardin...

Alors, je vous propose un été avec ses romans... aux abonnés du "webzine gratuit" qu'il a lancé en l'an 2000 et presque abandonné depuis quelques années... mais également à quelques contacts qui pourraient être intéressés... Du sud-ouest, du Lot le plus souvent, ou du Pas-de-Calais, de la Champagne, où il a vécu, avant...

Naturellement, avec son autorisation...

Nous sommes un petit groupe à avoir compris la valeur de son oeuvre... "naturellement il ne s'y trouve aucune bibliothécaire de Montcuq ou Cahors"... me souffle...

Alors pour débuter cet été :

- "Le roman du show-biz et de la sagesse"

Il a dérangé quelques "gens connus"... c'est bon signe ! Tellement de textes cherchent à plaire...
Oui, nous sommes dans un pays où il est conseillé à l'écrivain de chercher à plaire, aux installés, qu'ils soient éditeurs, élus, grandes fortunes...

Ce roman fut d'abord publié en papier sous le titre "la faute à Souchon ?"
Aucune réaction connue d'Alain Souchon mais Francis Cabrel et son ami le parolier Richard Seff ont mandaté un avocat toulousain...

Cette année-là Richard Seff était candidat au conseil d'administration de la Sacem... C'est peut-être une coïncidence... mais l'ami google avait l'intelligence d'afficher la page incriminée lors d'une recherche sur ce nom... Sûrement un hasard...

Nous aurions pu assister à un effet Streisand... mais non, l'Astaffortuné (néologisme de Ternoise) ne s'est pas encore pris dans la face ce mécontentement...

Ce roman existe en papier et numérique... Il raconte d'abord l'histoire du narrateur et Marjorie, jeune femme aux aspirations bouddhistes... croisée aux rencontres d'Astaffort...
Voilà la raison de la présence de Cabrel et Seff dans ce roman !...

http://www.romancier.org/showbiz.html

A la une, quatre citations, cernent le contexte :

"J'ai découvert que tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer au repos dans une chambre"
Blaise Pascal (1623-1662)

"Comme je n'ai pas réussi à rendre les hommes plus raisonnables, j'ai préféré être heureux loin d'eux"
Voltaire (1694-1778)

"On peut vivre sans philosophie, mais tellement moins bien"
Vladimir Jankélévitch (1903-1985)

"Tu n'pourras jamais tout quitter, t'en aller
Tais-toi et rame"
Alain Souchon (né en 1944)

Puis la première partie intitulée "Vraie Rencontre", lancée par "l'ombre de Stendhal" :

Quand Stendhal raconte la vie d'un certain Henry Brulard, quand Stendhal, né Henri Beyle, livre ainsi son autobiographie, il est catégorique : « l'amour a toujours été pour moi la plus grande des affaires, ou plutôt la seule ».

Premières pages :
http://www.romancier.org/showbiz.html

Même si Stéphane Ternoise bénéficie d'une audience rare chez un écrivain indépendant, il reste très peu connu... (il figure dans "la liste des 150 intellectuels les moins invités à la télévision"... il est même en quinzième position de ce surprenant dossier...)
Et cette proposition d'été lotois sera finalement peu diffusée...
Merci de la transmettre a vos contacts...


Bonne lecture

Nadine

Pour Stéphane Ternoise

Versant romancier : http://www.romancier.org



Ajout avis forcément intéressant



Voir sujet précédent du forum